Hébergement
Restaurants, cafés et vie de nuit
Agences de voyage et guides touristiques
Locations
Shopping
Information Pratique
Activités culturelles et sportives
Projets pour le développement rural
Monuments et sites archéologiques
Sites religieux
Sites Naturels
Musées
Catégorie
Région

Tourisme dans la region

Home    

Les richesses touristiques multiples et variées qu'offre la région Kesrouan-Jbeil-Batroun feront le bonheur de bien de visiteurs, randonneurs, voyageurs, pèlerins et chercheurs de toutes sortes qui viennent au Liban et s'y arrêtent un moment.

1- Sur le plan culturel

Les nombreux sites archéologiques, monuments historiques, lieux de pèlerinages et de cultes, maisons d'artisanat, sites pittoresques et d'originalité des mœurs et des traditions des gens de cette région feront l'enchantement de tous ceux qui sont en quête de tourisme culturel.
Les poissons fossiles remontant à des centaines de millions d'années affleurent du sol des vallées des villages de Haqel et Hjoula à l'Est de la ville de Jbeil-Byblos. Le site archéologique de cette dernière offre à lui seul un étalage à ciel ouvert des différentes périodes historiques qu'a traversés le Liban entier: depuis le néolithique jusqu'à nous.
Des pages de notre histoire sont restées gravées sur les parois rocheuses et les stèles du fleuve Nahr al Kalb. Un étonnant " mur phénicien " taillé dans la roche à Batroun évoque un des aspect de la puissance maritime de nos ancêtres. Les vestiges encore impressionnant des temples romains de Faqra, de Afqa, de Yenouh et de Machnaqa rappellent les fastes d'un empire illustre s'il en fut et qui couvrit notre pays d'ouvrages d'art en tout genre, tels le pont romain de Maameltein, la voie romaine à dallage et colonnades à Jbeil-Byblos, les vestiges d'un imposant nymphée sur l'agora de cette ville… puis les nombreux monuments de la période médiévale : la forteresse et la muraille d'enceinte des croisées et leur église St.Jean toujours en activité de service à Byblos, la forteresse de Smar Jbeil, celle Msaylah dans la vallée de Nahr Jaous près de Batroun, la tour Borj Mouhaich près de Nahr al Fidar, des églises avec fresques rupestres extraordinaire à Bahdidat, à Blate, et à Mar Saba de Eddé Batroun….
Enfin, de la période ottomane, beaucoup de villages gardent des maisons traditionnelles des souks, des khans toujours animés, des mosquées dans la région de Jbeil et celle de Batroun.

2- Sur le plan sportif et écotourisme:

Le relief montagneux et ses gorges sauvages, tout comme la proximité de la mer tout le long de la cote, permettent la pratique d'une panoplie d'activités de plein air : les spéologues trouveront leur bonheur en explorant les grottes de Jeita, de Afqa, de Roueis… ; les alpinistes seront ravis devant les belles falaises et leurs canyons (des ecotours-operateurs libanais se proposent pour des sorties d'initiation ou de professionnels) ; les randonneurs avides de paysages et de surprises, admireront les extraordinaires panoramas, le pont naturel de Faqra et sa cascade, les vieux moulins, de vieilles églises en des coins perdus couvertes de rochers et de chênes verts.
Les amateurs de sports divers ne seront pas déçu chez nous: à elle seule, notre région dispose de quatre des six stations de ski alpins : Faraya, Faqra, Kanat Bekich et Laqlouq - la plus grande de tout le Liban : Faraya, aménage plus de 20 pistes skiables- les autres, mieux équipés pour le ski familial et d'apprentissage -les amateurs de ski de fond seront comblés par les hauts plateaux et pentes de Sannine et de Laqlouq- des tours opérateurs proposent aussi des randonnés à raquette et à ski doo….
Des itinéraires à vélo sont également possibles sur des circuit appropries aux niveaux faciles aux professionnels -des stands de locations de vélos sont à l a disposition des intéressés à Faraya et à Laqlouq…. Les fleuves Nahr el Kalb et Ibrahim pourraient offrir, en hiver seulement des passes de kayak et raft à leurs mordus…. Les hauteurs du relief et ses pentes permettent en tout temps aux amateurs de parapente, des envols vertigineux vers la mer toute proche…
Enfin, sur la mer partout présente du nord au sud de la région, tous les sport nautiques sont praticables : natation, plongée, ski nautique, pédalo, promenades au large,…. et d'innombrables complexes maritimes et écoles proposent leurs services à tout venant.

3- Tourisme rurale

Le milieu rurale de ces régions regorgent de surprises et de richesses : il a conservé beaucoup de traditions et de mœurs anciennes -selon les saisons, les touristes pourront se familiariser et participer aux travaux de vendange, de récolte de fruits, de distillation de l'arak, ….ils verront les pressoirs à huile, les moulins…. Admireront les oliveraies, les bananeraies, et en haute montagne les pommiers en fleurs… ils pourront visiter les artisanats des villages, celui des sculpteurs de Rachana, des Vanneries de Amchit, des Verreries de Assia, ….. Les restitutions folkloriques des activités d'un village au jour de sa fête.


4- Tourisme religieux

Notre Moyen-Orient est un carrefour de religions. Il fut le berceau des grandes religions monothéistes. Si l'Islam est historiquement rapporté à son espace géographique, bien d'autres religions y cohabitent : 18 communautés religieuses vivent ici en paix et convivialité : sunnites, chiites, druzes, maronites, roums orthodoxes, roums catholiques, etc….. Il existe donc chez nous à raison dense de lieux saints où l'on vient adorer Dieu et vénérer les Saints….
Le Liban, pays de soleil, de miel et de lait, et d'eau, est un pays de charme et d'hospitalité, célébré par le cantique des cantiques….Le christ lui-même en a foulé le sol : (Marc 7/24,31)…
La visite, et la découverte des différents lieux de culte permettront une rencontre avec la nature, l'histoire, l'art et les traditions des communautés d'accueil… Les pèlerinages y sont de véritables chemins de foi vers des lieux où Dieu s'est manifesté de manière spéciale : à Notre-dame de Harissa, à l'ermitage de Saint Charbel à Annaya, au couvent de Kfifane, de Mayfouq et de Hardine, de Saydet en nour à Batroun…..
Les trois Saints récemment canonisés, ont vécus dans cette région, St. Charbel à Annaya, St. Naamtallah à Kfifane, St Rafqa à Jrebta…. Des ermitages rupestres, remontant au moyen-age, se cachent dans des parois abruptes de nos montagnes : A Saydet al Khayt pour Mar Antonios et Mar Semaan, à Tannourine pour Mar Doumit, Mar Semaan, à Saydet el Bzaz…. Des églises, dont certaines ornées de fresques rupestres, attirent les chercheurs et les curieux : celles de Bahdidat, de Blat, de Mar Seba Edde Batroun, les restes d'un pavages en mosaïques d'une église byzantine du 5eme s. jouxte l'église St. Jean à Jbeil- Byblos.

5- Tourisme de loisirs :

La vie de jour et la vie de nuit dans cette région permettent aux amateurs de "farniente " comme aux super-actifs, de trouver leurs bonheur : sur les plages ensoleillés plus de 250 jours par ans…. Les boutiques de Kaslik ou de Jbeil-Byblos, le Métro super store de Maameltein…. feront la joie des amateurs de shopping…., les restaurants libanais, francais, italiens, indiens,… les pubs et les boites de nuit de Kaslik, de Maameltein, de Batroun, les spectacles au Casino du Liban, aux théatres, les festivals de Byblos ou de Ghazir, de Zouk,…. offriront une très grande variété de loisirs… et les villages de nos montagnes organisent souvent de jolies fêtes foraines à l'occasion des célébrations du saint local….


Qui sommes nous | Le Festival International de Byblos | Med’Act | Info Liban | Tourisme dans la region | Visites | E-cards | Links | Plan du site | Contactez Nous
Website developed by Proactive